BD : Pressions et impressions

Une bande dessinée militant contre les discriminations qui frappent les homosexuels dans le monde du travail a été distribuée gratuitement aux responsables patronaux et syndicaux. Elle s’adresse notamment aux organisations patronales et syndicales, aux directions des ressources humaines des entreprises ainsi qu’au monde de l’éducation. Ce projet est à l'initiative de l'autre cercle, association de lutte contre l’homophobie en milieu professionnel.

Cet album, réalisé par Didier Eberlé compte une trentaine de pages et s'intitule "Pressions et impressions". En suivant les parcours professionnels ponctués de brimades et de discriminations de deux jeunes homosexuels, l'album entend être un outil de sensibilisation au problème de l'homophobie au travail.

Synopsis
L'histoire se déroule au sein d'une imprimerie. Un poste de responsable d'équipe se libère et par ricochet celui de chef adjoint. L'homosexualité du futur chef adjoint, qui était très discret sur sa vie privée jusque là, est découverte par un de ses collègues et déclenche l'hostilité de ce dernier. Il met tout en oeuvre pour discréditer son collègue gay tandis qu'un autre se porte candidat.
Parallèlement à cette histoire, on suit une jeune intérimaire lesbienne à l'aise avec sa sexualité mais qui se demande si elle ne doit pas être discrète sur sa vie privée si elle veut être embauchée définitivement.

Plus d'info sur http://www.autrecercle.org/

Pourquoi une bande dessinée ?
L'homophobie s'exprime, et donc se ressent, de différentes façons. Les formes les plus violentes, les plus évidentes de ce rejet ne sont pas forcément les plus courantes. Le rejet silencieux, celui qui consiste à se détourner d'une personne homosexuelle, et les préjugés, « il ne se comporterait pas ainsi s'il n'était pas homosexuel », sont les formes les plus récurrentes d'une exclusion qui s'expriment par accord tacite de « tolérance » à condition que les personnes homosexuelles se confinent dans un espace de liberté restreint (non expression de son identité, non revendication de libertés individuelles, non accès aux postes hiérarchiques impliquant des situations de donneurs d'ordre).
Pour les auteurs de cette forme de rejet, l'accusation d'homophobie est d'autant plus invraisemblable qu'ils se considèrent comme tolérants à l'égard des personnes homosexuelles.
Pour pouvoir aborder le sujet de l'homophobie, il nous est donc apparu nécessaire de montrer les différentes formes d'expression qu'elle pouvait prendre. Par ailleurs, l'objectif de L'Autre cercle n'est pas de condamner, mais de sensibiliser et de convaincre afin de faire évoluer les mentalités et les comportements.
En outre, nous souhaitons resituer cette discrimination dans le cadre plus général de toutes les discriminations et faire émerger le respect de toutes les diversités.
Cette exigence nous paraît d'autant plus importante, que nous savons que les comportements individuels d'exclusion à l'égard des personnes, quelle qu'en soit la cause, se traduisent in fine par des dysfonctionnements dans le monde du travail.
Afin de pouvoir sensibiliser l'ensemble des acteurs, dans un souci pédagogique, nous avons fait le choix d'un outil convivial qui permette d'exprimer une grande palette de situations : une bande dessinée.
L'ouvrage se présente en deux parties, d'abord l'illustration concrète de comportements homophobes et lesbophobes, avérés ou latents, à travers une histoire qui donnera l'occasion de mettre aussi en parallèle d'autres formes de discriminations.
Les trois dernières pages expliquent au lecteur comment se manifestent les discriminations LGBT
(Lesbiennes, Gaies, Bisexuelles, Transgenre) et donnent des conseils et contacts utiles en cas de discrimination.
Au travers de ces deux personnages, on verra comment se met en place l'exclusion de l'employé homosexuel, les conséquences pour lui et pour l'entreprise ainsi que les moyens qui lui permettront de lutter contre cette discrimination.